Astro Club Porto-Vecchio Index du Forum Astro Club Porto-Vecchio
Partagez votre savoir et vos connaissances ou vos questions sur le fabuleux domaine qu'est l'astronomie !
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un regard sur les quasars

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Astro Club Porto-Vecchio Index du Forum -> Astronomie -> Cosmologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
The Lion
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2007
Messages: 139
Localisation: Corse
Masculin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 18:28 (2007)    Sujet du message: Un regard sur les quasars Répondre en citant

Un regard sur les quasars



Quasar


     Les quasars sont les objets les plus lumineux de l'univers. Ils rayonnent des centaines de fois plus de lumière qu'une galaxie comme notre Galaxie, qui brille elle même comme dix milliards de soleils. Néanmoins, à l'échelle de l'Univers, les quasars sont des objets minuscules. Leur diamètre d'à peine quelques jours lumière est bien inférieur à celui d'une galaxie comme la nôtre. Comment produisent-ils tant d'énergie dans un volume si réduit? Quels sont leur structures et leur fonctionnement. 


     Le premier quasar fut découvert en 1962 à l'observatoire radioastronomique de Parkes en Australie par l'astronome Cyril Hazard ( il porte bien sont nom ). Qui étudiait une puissante source radio située dans la constellation de la vierge et qui fut baptisé 3C273 ( 273 ème objet du 3 ème catalogue de Cambridge ). Quelque temps plus tard son spectre de lumière fut étudié à l'observatoire du mont Palomar par l'astrophysicien Maarten schmidt. Un moment perplexe devant se spectre si déroutant, notre astronome finit par comprendre que le spectre qu'il avait obtenu était celui de hydrogène, mais considérablement décalé vers le rouge ( en raison de l'expansion de l'univers, les objets cosmiques s'éloignent de la Terre d'autant plus vite qu'ils sont loin de nous. La longueur d'onde qu'ils émettent est allongée par l'effet Doppler cosmologique, analogue à l'effet Doppler sonore qui fait entendre plus grave la sirène d'un véhicule de pompier qui s'éloigne). Le rougissement de 3C273 indiquait que l'objet se trouvait à une distance de plus de deux milliards d'années lumière ( 2,2 al pour être précis ) de la Terre. Notre astronome calcula qu'il émettait autant de lumière que plusieurs centaines de galaxies. La première radiosource quasi stellaire ou quasar venait d'être découverte.


Quasar 3C273


Les grandes questions sur les quasars


     Quel lien existe t'il entre les quasars, les galaxies et les étoiles? Pendant combien de temps ces objets quasi stellaire déversent-ils leurs torrents d'énergie? Aujourd'hui, on compte un quasar par million de galaxies dans notre environnement cosmique immédiat ( un milliard d'années lumière ), mais cela ne signifie pas que les quasars sont plus rares que les galaxies: ils pourraient être aussi nombreux, et briller moins longtemps. A une distance cosmologique ( environ 10 milliards al ), les quasars sont 1000 fois plus nombreux qu'aujourd'hui. D'où la question: pourquoi les quasars furent-ils beaucoup plus nombreux dans le passé? Enfin quel est le moteur de leur prodigieuse activité énergétique ?



     Les recherches sont difficiles, parce que les quasars sont si loin de notre planète que leur image, dans les grands télescopes, est 100 millions de fois trop petite pour être résolue. Depuis la découverte du premier quasar, on sait depuis quelques années que les objets quasi stellaire résident au sein des galaxies, avec une forte probabilité pour le centre des galaxies.
On a démontré que tous les phénomènes observés dans les quasars se manifestent, sous une forme atténuée, dans le noyaux d'environ 1% des galaxies géantes proches de notre Voie Lactée. Noyaux actifs de radiogalaxie*, galaxies de seyfert*, blazars*. Tous ces phénomènes sont liées entre eux par une théorie appelée théorie unifiée des galaxies actives, qui suppose que ces galaxies sont en réalité un seul et même objet vu sous des angles différents ou à divers stades de leur développement. On a découvert que les quasars variaient en luminosité sur différentes échelles de temps. Certains varient en brillance tous les x mois, semaines, jours, ou heures. Cette découverte a permis de théoriser le fait que les quasars génèrent et émettent leur énergie dans une petite région hôte de la galaxie, puisque chaque partie de quasar doit être en contact avec d'autres parties sur une échelle de temps pour coordonner les variations de luminosité. De cette façon un quasar variant sur une échelle de temps de quelques semaines ne peut être plus grand que quelques semaines lumière. Quel objet est assez puissant pour réunir des effets physique aussi énergétique ?

     Le seul objet physique qui concorde avec le raisonnement est le trou noir. Je rappelle qu'un trou noir est un objet massif dont le champ gravitationnel est si intense qu'il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s'en échapper. Dans le cas des galaxies, notre hôte est une forme géante de trou noir appelé: trou noir supermassif ( dont la masse est d'environ 1 million à 1 milliard de masse solaire ). Aucun autre mécanisme ne parait capable d'expliquer l'immense énergie libérée et leur rapide variabilité. L'immense luminosité des quasars serait le résultat d'une friction causée par le gaz et la poussière tombant dans le disque d'accrétion des trous noirs supermassifs. Ce mécanisme explique aussi pourquoi les quasars étaient plus communs lorsque l'Univers était plus jeune, comme le fait que cette production d'énergie se termine lorsque le trou noir supermassif ayant consumé toute la matière (gaz, poussières, étoiles ) se trouvant près de lui. Cela ouvre la possibilité que .la plupart des galaxies, dont la Voie Lactée, sont passé par un stade actif ( galaxie active ) et sont maintenant de paisibles galaxies car elles n'ont plus de quoi alimenter leurs trous noirs respectifs.



M87


Mais attention à l'ogre qui sommeille en elles, une rencontre avec une voisine pourrait le réveiller à nouveau.






Radiogalaxie: Les radiogalaxies sont un groupe hétérogène d'objets émettant des ondes radio. La plupart d'entre elles possèdent des énormes lobes symétriques d'où proviennent la plupart des ondes radio. Certaines d'entre elles montrent un jet venant directement du noyau et allant aux lobes, L'activité du noyau suggère aussi la présence d'un trou noir.


NGC5128 Source radio Centaure A


Galaxie de Seyfert: Les galaxies de seyfert sont des galaxies spirales ou irrégulières contenant un noyau extrêmement brillant qui peut parfois surpasser la luminosité de l'entièreté de la galaxie environnante. C'est un type de galaxie active, nommé d'après Carl Seyfert qui étudia ces objets durant les années 1940.


Galaxie de Seyfert


Blazar: Les blazars sont des galaxies très actives et compactes, souvent très éloignées, ressemblant à des quasars. Leur principale caractéristique est que leur luminosité peut varier d'un facteur de 1 à 100 d'un jour à l'autre.


Blazar


Effet Doppler cosmologique: Le décalage vers le rouge ou redshift est un phénomène astronomique de décalage vers les grandes longueurs d'ondes des raies spectrales et de l'ensemble du spectre. Ce qui se traduit par un décalage vers le rouge pour le spectre visible observé parmi les objets astronomiques lointains. C'est un phénomène bien documenté et considéré comme l'une des preuves de l'expansion de l'Univers et du modèle cosmologique du Big Bang.Le terme est également employé pour la notion plus générale de décalage spectral, soit vers le rouge, soit vers le bleu ( blueshift ), observé parmi les objets astronomiques selon qu'ils s'éloignent ou se rapprochent, indépendamment du mouvement général d'expansion. Dans cette acception, il est synonyme d'effet Doppler-Fizeau.


Effet Doppler


Spectre électromagnétique: Le spectre électromagnétique est la décomposition du rayonnement électromagnétique selon ses différentes composantes en terme de fréquence, d'énergie des photons ou encore de longueur d'onde.


Spectre électromagnétique

_____________________________________________________________
Partagez votre savoir et vos connaissances ou vos questions sur le fabuleux domaine qu'est l'astronomie !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Oct - 18:28 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Astro Club Porto-Vecchio Index du Forum -> Astronomie -> Cosmologie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Space Pilot 3K template by Jakob Persson.
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com